le shiatsu, un art ancestral

Art énergétique, art du toucher, le Shiatsu est une pratique venue du Japon, dont les fondements sont multi-séculaires. Signifiant littéralement « pression des doigts », il vise à maintenir ou rétablir l’écoulement harmonieux de l’énergie dans le corps, par des pressions le long de méridiens énergétiques. Un peu comme l’acupuncture, mais sans aiguille.

Pratique holistique, le Shiatsu agit sur le corps et l’esprit, tant sur le plan physiologique que sur la sphère psycho-émotionnelle.

 

Comme toutes les pratiques orientales (ayurvéda, médecine chinoise et tous leurs dérivés), il s’inscrit prioritairement dans le champ de la prévention. Il est également bénéfique, en cas de tensions ou de douleurs aux articulations, au niveau des cervicales, du dos, des épaules, d’inflammation du nerfs sciatique, de troubles du sommeil, en cas d’allergies saisonnières... Il est également profitable pendant les grossesses et apporte un réel soutien en cas de burn-out, d’anxiété ou de dépression.

Si le rapport Lannoye/Collins, ratifié par le Parlement Européen du 29 mai 1997, a défini le Shiatsu comme « une médecine non conventionnelle digne d’intérêt », une séance de shiatsu ne remplace pas une consultation médicale et ne se substitue à aucun traitement ; elle est complémentaire.

 

le praticien

En 2009, je connaissais les vertus relaxantes du shiatsu depuis une dizaine d’année. En discutant avec un praticien en médecine traditionnelle chinoise, je fais le lien entre le shiatsu et les méridiens énergétiques. Je prends conscience de ses dimensions holistique et préventive, ce qui attise ma curiosité.

En septembre 2010, je m’inscris dans une première école de shiatsu, puis me forme pendant 6 ans, en discontinue, dans différents courants (Namikoshi, Masunaga, Ohashi…). J’obtiens mon certificat fédéral (FFST) en décembre 2018, en soutenant un mémoire portant sur le Shiatsu et les allergies. Je poursuis actuellement ma formation en médecine traditionnelle orientale auprès de Jean-Marc Weill.

Dans notre société, quand un bébé ou un enfant ne va pas bien, qu’il pleure, nous le prenons dans les bras…(et si ce n’est pas le cas, je vous invite à essayer). Mais quand touche-t-on un adulte qui ne va pas bien ? Et pourtant un toucher bienveillant, non équivoque, est source d’apaisement. Et figurez-vous que ça marche aussi sur des personnes en bonne santé !! En tant que praticien en Shiatsu, j’ai en plus une connaissance de la médecine orientale et des méridiens qui me permet d’aller plus loin pour rééquilibrer le Ki, l’énergie qui circule dans les méridiens. Tokujiro Namikoshi, grand maître japonais, a dit « Le cœur du Shiatsu est comme l’amour d’une mère ».

Pour moi, le shiatsu est une pratique qui accompagne chacun vers une meilleure santé. Une séance de shiatsu favorisera les rééquilibrages. Elle sera l’occasion de sentir l’énergie circuler, d’apprécier un moment de ressourcement et de soutien, pour avancer plus sereinement dans tous les changements qui jalonnent nos vies.

 

Le shiatsu s’inscrit dans une démarche d’hygiène personnelle qui allie l’alimentation, le respect de son bio-rythme, la méditation, la pratique d’une activité physique régulière ou, encore mieux, une discipline énergétique telle que le Yoga, le Qi Gong ou le Taï Chi Chuan.

 

Le lieu de pratique

Je vous reçois dans mon cabinet situé au rez-de-chaussée du domicile familial. Nous avons construit notre maison en limitant notre empreinte environnementale. Pour cela, nous avons privilégié des ressources locales : bois, paille et terre. Grâce à ces matériaux, nos murs dégagent une ambiance douce, chaleureuse, apaisante, propice à l’ancrage et à la détente

​© 2020 par Teroméki 

  • LinkedIn Social Icône